Kévin FRANCOIS – 2éme Salon du livre – Préseau le 14/04/2018

Voici les dernières nouvelles concernant mes dédicaces :

 
Ce Samedi 14 Avril 2018, j’étais présent au deuxième Salon du livre, Salle des Fêtes, Rue Armand Delbove, 59 990 Préseau, de 10h00 à 18h30. Pour ma part, ce fut une rencontre modeste car j’ai commencé la journée sans vendre un seul livre durant la matinée. Ensuite, c’est pendant l’après midi que je suis parvenu à dédicacer trois livres dont deux à la même personne, une amatrice passionnée de fantastique. Dans le détail, ça donne : 2 x « Pour Camille » et 1 x « Sortilèges Embrumés ».
 
Avec trois livres on pourrait se dire que je suis déçu mais c’est déjà trois fois plus que dans ma pire séance dédicace donc je m’estime heureux de ce résultat surtout qu’en plus, le beau temps a fait son apparition ce qui est mauvais pour les affaires. De plus, ce n’était que la deuxième édition de ce salon ce qui signifie que sa notoriété a encore besoin de s’accroître pour attirer plus de monde. Après, il y avait quand même une moyenne d’âge assez élevée et généralement les personnes d’un certain âge ne courent pas trop après le fantastique. Enfin, le but d’un salon est surtout réaliser des rencontres et de se faire connaître donc l’honneur est sauf. Sinon, le salon nous a très bien reçu avec un menu gratuit très soigné. Merci également à l’organisation
 
Photo ci-après.

 

 

 

Publicités

Kévin FRANCOIS – Dédicace – Librairie Bruneteaux – Laon le 07/04/2018

Voici les dernières nouveautés concernant mes dédicaces :
 
Ce Samedi 07 Avril 2018, j’étais présent à la Librairie Bruneteaux, 38 Rue Saint-Jean, 02 000 Laon Cité médiévale de 10h00 à 18h30. Pour ma part, ce fut une séance très difficile car j’ai commencé la journée sans vendre un seul livre durant la matinée. Ensuite, c’est pendant l’après midi que je suis parvenu à vendre péniblement deux livres de chaque titre. Donc 2 x « Pour Camille » et 2 x « Sortilèges Embrumés » pour un total de 4 bouquins.
 
En cause, le beau temps de la fin de semaine a conduit les gens en terrasse des cafés et dans les campagnes. Sans parler du fait que beaucoup des visiteurs de la librairie n’aimaient pas le fantastique ou n’avaient encore pas de temps à m’accorder. C’est fou ce que notre société peut-être pressée.
 
Ma gratitude va tout même à mes nouveaux lecteurs que j’ai été ravi de rencontrer et au personnel de la librairie qui est toujours aussi sérieux et impliqué.
 
Photos ci-contre.